Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

Juraver Connection

La famille est le premier des réseaux sociaux

L'actu & Co «  

Epargnez pour vos enfants sans vous en rendre compte...

Voici un service web solide et sans bullshit comme diraient nos amis anglo-saxons... Bref pas d'arnaque particulière ni de vices cachés avec Capital Koala, mais un système d'épargne sain et malin !

CKoala.jpgCapital Koala en gros c'est : achetez sur le web comme vous le sentez, si votre e-commerçant fait parti des partenaires il y a une somme relative de la transaction qui atterrit sur un compte sécurisé dédié à votre enfant, votre filleul, votre neveu... Il en fera bien ce qu'il veut !

Concrètement, j'ai entendu parler de ce système tout neuf (pdf) via le web et j'ai voulu le tenter, puisque ça n'engage à rien après tout. C'est ni plus cher ni moins cher, c'est un pourcentage de mes achats reversé automatiquement dans un compte dédié. Assez efficace en période de noël...

Ca se passe rapidement comme ça :

  • Inscrivez-vous
  • Téléchargez l'outil "barre koala" pour firefox ou internet explorer
  • Naviguez vos achat numériques comme bon vous semble tout le long de l'année
  • Quand vous tombez sur le site d'un commerçant partenaire, la barre Capital Koala réagit et vous prévient qu'il y a un gain à faire chez ce commerçant.
  • Faites vos achats en ligne comme d'habitude chez commerçant.
  • Et voilà ! Votre compte Capital Koala est crédité du pourcentage promis quand la barre Koala s'est réveillée.

Par la suite, vous pouvez créditer avec ces euros un vrai compte bancaire chez une banque partenaire du système. L'enfant pour qui vous avez imaginé ce système d'épargne en fera ce qu'il veut le moment venu.

Et la cerise sur la gateau ? N'importe qui parmi votre entourage peut faire de même pour l'épargne de cet enfant rolleyes Du parrainage porté vers le numérique tout simplement.

En cette période de noël j'ai personnellement accumulé environ 10 €uros sur la totalité de mes achats chez des commerçants partenaires. Pas mal. C'est pas mon argent, c'est celui des partenaires, livré à un enfant un jour en âge de s'en servir. Moi je n'ai fait que procéder à mes achats habituels.

Tentez le coup !

J'ai aimé :

  • La clarté et la pédagogie autour du système. La F.A.Q. en particulier est parfaitement honnête.
  • Le nombre de commerçants en ligne déjà concernés (plus de 1000).
  • Cocorico, c'est franco-français, comme beaucoup de superbes idées.
  • Le concept d'outil embarqué dans mon navigateur préféré, qui réagit quand je surfe un commerçant concerné.
  • Je peux épargner même si mon enfant n'est pas encore né(e), ou si je ne veux pas dévoiler son identité. En fait, je peux tester le dispositif très rapidement sans m'embêter avec des options de configuration ou d'inscription alambiquées.
  • Je peux épargner une somme quelconque dans mon compte Koala avant de l'engager dans un compte épargne d'une vraie banque. Ca tombe bien en ces temps bancaires troublés...
  • Mes amis, mes voisins, mes parents, les oncles et tantes peuvent épargner pour mon enfant en faisant comme moi Et en s'inscrivant depuis ce lien un nouvel inscrit voit son compte crédité automatiquement de 10€.
  • Le suivi : j'achète quelque part, j'active mon remboursement Koala, le lendemain au plus tard le système m'informe de la prise en compte effective du gain.

J'ai pas aimé :

  • Le design du projet, un peu trop fade, pas très funky. Mais au moins on se concentre mieux sur le contenu. Parole d'expert
  • Le trait est un peu forcé sur "les études de votre enfant". J'ai mis du temps à trouver une phrase qui voulait bien admettre que cet argent sera libre d'usage pour ma fille. Ce que je souhaite, bien entendu.
  • Ma propre banque n'est pas encore partenaire du projet, mais j'espère avec ce billet l'y inviter !
  • La vidéo de démo du "comment ça marche" n'est pas exportable... j'aurais bien aimé la coller dans ce billet !

En conclusion : Il y a un beau travail de business model derrière ce projet, et une vrai sensibilité éditoriale et communautaire. Le client s'y retrouve, aussi, au niveau du service proposé : la balance entre le service non indispensable en soi mais crédible est très bien dosée grâce à des messages qui font mouche et anticipent intelligemment sur de nombreuses réticences possibles de la cible. Il manque selon moi un petit supplément d'âme qui donnerait un côté plus joyeux, plus enlevé à ce service surfant sur une pratique de plus en plus populaire et qui explose en ce moment (Plus de 70% des internautes ont déjà acheté en ligne...; Par ailleurs l'application mobile capital koala ne devrait pas se faire attendre trop longtemps...). Entre rassurer et convaincre, l'engin s'en sort quand même très bien. Et moi je vais continuer à créditer le compte de ma fille angel

Commentaires

Juraver Jérémie - le 30 décembre 2011

Preuve que je raconte pas que des bêtises, Capital Koala est nominée parmi les meilleures idées business de l'année 2011 par le Journal du Net !